Nos revendications

Vis-à-vis des agences de logement et des propriétaires privés

  • La remise aux normes de sécurité et de salubrité des logements (obligation légale) sans augmentation du prix des loyers.
  • L’amélioration du système du suivi des demandes des étudiants (interventions techniques, demande d’information, …). Nous demandons que la convention collective signée entre l’AGL et les agences soit respectée, c’est à dire un délai de 15 jours maximum entre la demande de l’étudiant et la réponse.
  • Le remboursement dans un temps raisonnable des garanties locatives (max. 3 mois) et la généralisation du placement des garanties locatives sur un compte bloqué.
  • Un liste (à priori et à postériori) du prix des interventions techniques et un détail claire pour le décompte final.
  • Une vérification de l’état du logement pendant l’été et une remise en ordre de celui-ci si nécessaire.
  • L’offre d’un bail de 10 mois, comme ce fut le cas pour certaines agences jusqu’en 2003 et comme c’est toujours le cas pour UCL Logement.
  • Un gel des loyers pendant 2 ans afin de freiner l’augmentation des prix du logement.

Vis-à-vis des autorités publiques

  • Le financement et la construction urgente de nouveaux logements publics afin de faire face à la pénurie de logement sur le site de l’UCL.
  • Une révision de la loi sur les baux afin d’offrir une législation claire et protectrice sur les kots étudiants.
  • L’obligation pour un propriétaire de proposer un bail de 10 mois.
  • La suppression de la taxe de résidence secondaire infligée aux étudiants koteurs.

Vis-à-vis de l’UCL et des hautes écoles

  • Une politique favorisant les logements étudiants à prix démocratique.
  • Mise en place d’une structure d’assistance juridique gérée par l’institution pour les étudiants locataires.